Pédagogue

Danse et pédagogie, l’esprit critique.

Pédagogue avertie, Rakiya est un professeur expérimentée, assidue et dotée d’une grande faculté d’empathie.
Elle transmet son savoir au travers des cours et stages où technique et inventivité fusionnent.

Looking after the others

C’est à travers la remise en question de son enseignement, que Rakiya a construit sa pédagogie. C’est grâce à la danse classique et à son programme complet qu’elle réorganise l’enseignement des danses du monde moins structurées. Sa méthodologie est complète et basée sur l’approche culturelle au sens large. L’histoire et les anecdotes sont omniprésentes si vous assistez  à un cours de danse avec Rakiya. Elle décide aussi de remettre le plaisir au centre de l’enseignement fort dans les danses du monde. Elle travaille sans relâche  à améliorer le niveau de ses élèves.

Malgré son jeune âge, elle a déjà formé deux générations de danseurs de tous horizons , porteurs de ses valeurs de transmission. Rakiya  conçoit et coordonne le projet pédagogique d’Arabesque avec une équipe pluridisciplinaire de plus de quinze enseignants. Elle ose revenir sur les idées reçues, casse les codes ancrés dans l’ éducation artistique et les croyances en général. Rakiya est toujours  à l’écoute des apprenants amateurs, semi- pros ou professionnels. C’est une passionnée de l’enseignement.  Pour elle sa carrière de danseuse solo  n’est pas suffisante; son enseignement nourrit son oeuvre artistique et inversement:  ils sont indissociables.

« L’enseignant est un passeur de savoir au même titre que l’élève, c’est dans l’échange que la pédagogie opère »

 

 

 

 

 

 

 

Un réseau de qualité pour un enseignement à 360° 

  • le  kinésiste Thomas Sluys, pour le corps moteur.
  • Un professeur d’anatomie Habib El Maaza, pour la connaissance des mécanismes organiques du corps.
  • Un spécialiste de la pédagogie Brahim El Maaza,  licencié en sciences de l’éducation et coordinateur pédagogique au collège Belge de Casablanca au Maroc.
  • Une spécialiste de la santé mentale, Madame Fabienne Schoonheyt , ergothérapeute et hyppothérapeute , pour le corps émotionnel.
  • Des coachs sportifs, ses parents Brahim El Maaza et Araceli Gomez, aujourd’hui à la retraite,  ils ont enseigné la musculation saine d’avant, et la préparation  physique à tous les sports pendant quarante ans entre 1965 et 2005 au sein de leur salle Araceligym. Pour le travail du corps durant toute une carrière, leur longue expérience est un soutient très riche.

Transversalité corporelle et pédagogique différenciée.

Le danseur actuel  n’est plus attaché à une seule discipline pour réussir une carrière ou simplement pour évoluer dans sa danse et sa condition physique, la polyvalence est un élément décisif; dans l’enseignement , la démarche est la même.Une multitude de pédagogies ont fait leurs preuves. Cependant, selon RAKIYA , ce sont les liens entre toutes celles-ci qui offrent les meilleurs résultats et qui semble plus adaptés face à la multitude et à la diversité d’élèves rencontrés et formés.

Teaching

Une démarche scientifique.

Au Etats- Unis et au Canada, des chercheurs s’interrogent depuis plusieurs années sur le bien- être du danseur, sa sécurité et ses blessures.

La prévisualisation est aujourd’hui une technique  qui ne doit plus faire ses preuve, son efficacité et  les bénéfices engendrés sont considérables. Rakiya l’a expérimenté sur elle- même en premier avec un vif succès:  diminution des blessures, voire auto-guérison, diminution de la fatigue, augmentation de la puissance musculaire, de l’équilibre et amélioration des performances et de l’endurance. Depuis quelques années elle l’a auto-expérimenté.
Depuis lors, elle applique cette technique au sein de sa compagnie, auprès de certains groupes d’élèves, dans son coaching artistique et elle  tente de développer des pratiques simples et accessibles pour les jeunes enfants et les personnes extraordinaires via le projet « corps en accord ».Elle projette un voyage au Etats -Unis ou au Canada, dans quelques temps , pour échanger avec ces chercheurs, afin d’enrichir  sa démarche et améliorer son enseignement.

 

Professionnaliser l’enseignement de la danse en Belgique 

 

Étrangement l’enseignement de la danse n’est pas professionnalisé en BELGIQUE, contrairement à la France ou encore au Pays-bas, ce qui laisse la porte ouverte à une multitude de choses pas toujours cohérentes.

les futurs enseignants se retrouvent souvent perdus et isolés face à la grandeur et à la responsabilité de la tâche. C’est face à ce besoin urgent, et à mon expérience de plus de vingt ans que RAKIYA décidé de proposer une formation profesionnalisante unique en Belgique;  elle allie cours théoriques et cours pratiques, et permet aussi l’échange et le dialogue entre professionnels pour améliorer la condition de travail des enseignants de la danse encore très précaire . Plus d’infos: ici

 

 

 

 

 

Témoignages des stagiaires de la première promotion 

 

Nadège Bougard, enseignante de l’initiation à la danse pour les 4-5ans

« Une formation intéressante et pratique qui répond aux nombreuses questions qu’un enseignant de la danse se pose et qui en pose mille autres. J’ai vraiment pu discuter de problèmes, d’interrogations auxquels on est tous confrontés dans un studio de danse. Pas de jugement, pas de méthode toute faite mais un vrai espace de parole structuré par des professionnels de la danse, de l’art thérapie et du corps. Super moyen d’évoluer en tant qu’enseignante et de faire évoluer ses élèves… »

Tatyana D’Avolio, enseignante en danses orientales, danses Indienne, flamenco et danses urbaines

« La formation m’a permis de structurer une année d’enseignement plus clairement, d’organiser mon programme en fonction des classes et des âges,en posant des objectifs clairs. J’ai aussi pu me rendre compte des choses que je faisais bien, et surtout des choses que je devais modifier et à travers l’échange avec les autres stagiaires,  j’ai maintenant toute une liste d’idées et de pistes à explorer pour la nouvelle saison. Grâce à cette formation,  je  me sens plus confiante et je sais aujourd’hui que je peux continuer à échanger avec les autres stagiaires ou avec un des profs de la formation, ça fait du bien ! »

Nejma Nichane, enseignante en danses urbaines et Indienne, intervenante dans le projet » corps en accord. »

Cette formation m’a ouvert les yeux sur quel genre de professeur j’étais et pas seulement. Je me suis tout simplement rendue compte qu’enseigner la danse passait certes par de la « théorie », des savoirs, de la technique, des échanges avec les collègues, des remises en question permanentes,… mais aussi qu’il fallait apprendre à préparer ses cours, construire un projet pédagogique pertinent, s’investir, booster ses élèves, gérer son planning, évoluer de façon continue,… J’en sors riche, grandie et je ne me sens plus seule quand je suis dans un studio. Si vous souhaitez professionaliser votre enseignement et découvrir la Danse, je vous recommande vivement de suivre cette formation !