Créations

 Rakiya The Artist, Chorégraphe & Directrice artistique en 10 questions

  1. Rakiya The Artist, en tant qu’Artiste comment définissez- vous la danse ? c’est une immersion avec une  vision en 360° comme les tortues, où tu perçois les mondes, les autres et toi- même. Grâce à cette vraie vision authentique que j’ai pu me mettre en équilibre  à travers la danse.
  2.  Rakiya The Artist, quel est votre meilleur souvenir artistique?
    le spectacle dans le Grand Sud Marocain, c’était indescriptible, j’aime aller là où on ne m’attend pas, les endroits  » luxueux dans le paraître » ne m’attirent pas du tout. Sur le plan émotionnel, mon souvenir le plus fort: lorsque j’ai travaillé à  la réalisation de Chemin de vie chemin de corps, je revivais des moments intenses de mon passé à chaque répétition.
  3. Rakiya The Artist, Chorégraphe quand et comment vient l’idée d’un nouveau spectacle?
    C’est simplement la vie qui te le pointe du doigt, une question, une réflexion, et si tu es attentif tu peux apercevoir le mouvement genèse du projet. En général, mes inspirations surviennent souvent quand je suis à Istanbul, je ne sais pas pourquoi, mais honnêtement j’ai des pistes sur le pourquoi, peut- être l’objet d’un futur spectacle…Rakiya The Artist, quels sont vos objectifs en tant que chorégraphe?Vivre une expérience, casser les codes, ouvrir les champs des possibles.Je suis très sensible aux conditions de la femme dans le monde et aux minorités. Rester intègre: la majorité de mes créations se construisent sur une improvisation où je viens greffer des moments décidés. J’ai besoin d’être surprise à chaque fois que je danse.Rester spontanée à l’écoute de mon être profond.
  4. Rakiya The Artist, avec quels artistes souhaiteriez collaborer?
    Tout d’abord avec des musiciens comme Ghalia Benali, titi Robin ou Orange Blossom, pour les chorégraphes ils y en a de très bons dans ma région comme Sofiane Chalal  ou Afid Zekhinni (avec qui j’ai déjà collaboré pour « Il était une fois la danse orientale ») , Carolyn Carlson, Ohad Noharin et avant tout Sidi Larbi Cherkaoui.
    J’aime aller à la rencontre des autres surtout lorsque je suis touchée par la sensibilité de leur travail artistique. Les écrivains et comédiens, peintres et toute forme d’art ou pas, j’aimerai tout faire dans cette vie.
  5. Rakiya The Artist vos productions sont indépendantes, comment procédez- vous en tant que directrice artistique?
    Oui en effet dès le début j’ai tenu à réaliser de A à Z mes  productions. Pour moi c’est une manière de rester libre. A présent, je suis tout à fait disposée à recevoir des aides du mécénat ou tout autre forme d’aides, car mes projets prennent de plus en plus d’ampleur.
  6. Rakiya The Artist comment se passe la direction artistique de la Compagnie Arabesque ?
    En 2020 on fêtera les vingt ans déjà, mais au début de l’histoire la compagnie était une troupe, c’est en 2017 qu’elle c’est transformée en compagnie officielle et reconnue par la Fédération Wallonie Bruxelles arts de la scène. C’est une superbe récompense et un nouveau souffle dans les projets futurs!
  7. Rakiya The Artist quelles difficultés rencontrez- vous en Belgique dans votre travail de chorégraphe?
    La première chose qui me vient à l’esprit ce sont les danseurs, dénicher des danseurs pluridisciplinaires motivés qui peuvent s’engager sur le moyen terme et qui aiment le risque. Ensuite  les opportunités en Belgique ne sont pas aussi présentes que dans un pays comme les Pays- Bas ou les Etats- Unis c’est clair, mais bon les opportunités je les crée seule. Est -ce que le métier de Chorégraphe est reconnu en Belgique? Non pas vraiment, mais ce n’est pas propre au chorégraphe, c’est une méconnaissance générale dans tous les métiers de la danse au sens large.
  8. Rakiya The Artist, vous êtes une danseuse pluridisciplinaire, comment définissez-vous votre style exactement?
    J’aime les contrastes, l’eau et le feu, les choses et leurs contraires, le paradoxe dans toute sa splendeur. J’ai besoin de consommer la danse à toutes les sauces, peut- être par mes origines plurielles aussi? Et j’encourage les jeunes danseurs à faire de même, évitons les cloisonnements ce n’est jamais positif, mélangeons, mixons!
  9. Rakiya The Artist, travaillez- vous en ce moment sur un projet?
    oui bien entendu! Je me définis comme hyperactive, je suis en pleine réflexion sur les identités… mais je n’en dit pas plus. Je pense produire ce spectacle pour 2021,si tout va bien. En plus de ce spectacle, je travaille à la mise en place d’un projet sur la danse jamais réalisé en Europe. je vous réserve la surprise pour bientôt…

Les Créations

Raices- Racines


“ Raices” veut dire Racines en espagnol. C’est une création qui aborde la vision décloisonnée de la danse selon Rakiya The Artist©. Les danseurs de la compagnie Arabesque évoluent dans se spectacle d’ un flamenco traditionnel vers un flamenco débridé et influencé par les diverses ramifications de la Danse espagnole.

Résonance

Dans le cadre du projet Corps en Accord développé par l’Asbl Arabesque, Résonance sera présenté durant le projet « Cabaret d’Art » deuxième édition.

Rakiya The Artist nous reviens dans une nouvelle création  :  » Résonance » .Avec ce nouveau spectacle l’artiste nous invite à découvrir ce qui résonne en elle dans sa vie de femme, de fille , de mère d’épouse et de « travailleuse du corps » et qui donne naissance à son mouvement, à ses mouvements, à ses émotions et sa sensibilité.
Le corps, la nature, les ancêtres, les mots, le bruit; comment tous ces éléments prennent forme dans son univers artistique?

Le spectacle est interactif, il se présente sous une forme de promenade au sein du bel établissement qui abrite l’Asbl Arabesque; lieu propice à la création et aux rencontres. D’autres personnes invitées prendront part à cette réflexion.

75 minutes/7 danseuses/création mars 2019/ spectacle participatif sous forme de promenade/atelier inclus dans le spectacle.

Chemin de vie , chemin de corps

Spectacle autobiographique de et avec Rakiya The Artist .

Entre héritages , dialogues,

réflexions , introspections et partages, « Chemin de  vie , chemin de corps »  vous invite au cœur de l’univers artistique de cet artiste  atypique , riche des ses différences . Artiste belge d’origine hispano-marocaine, cette artiste nous livre une danse colorée par les multiples influences qui jalonnent son parcours de vie. Dans cette nouvelle création tout à la fois intime et universelle, la danse met en scène ce parcours et dévoile les tensions créatrices et fondatrices d’une mythologie personnelle dans laquelle se côtoient la grâce de la danse classique, la passion du flamenco, l’héritage berbère et d’autres influences glanées aux rythmes des rencontres. « Chemin de vie, Chemin de corps » nous pose cette question essentielle de l’identité multiple, sa genèse et son développement, dans une société menacée par le repli identitaire et les cloisonnements. « 

 75 minutes/ 6 danseurs/ 1 musicien/ création novembre 2015/tout public/Atelier d’expression corporelle de 60 minutes pour tous.

Directrice Artistique : Rakiya The Artist.


#Travelling Printemps Arabe  

Après les événements déclencheurs du printemps Arabe en 2010 , qu’en est- il?

C’est sur cette réflexion de départ que le projet est né à l’aéroport Bruxelles national, lors de la disparition le 19 mai 2016 du vol 804 Paris Charles de Gaule Le Caire de la compagnie Egyptair .

Un témoignage artistique sur la situation au Moyen-Orient et les conséquences à travers l’Art en général. A travers les yeux de différents artistes issus des pays concernés par les événements.Un orchestre oriental composé de quatre musiciens qui évoluent ensemble à travers les instruments forts qui composent la musique du Moyen Orient.

75 minutes/ 3 danseurs/ 4 musiciens/création mars 2016/tout public/ atelier créatif autour de percussion orientale de 60 minutes pour tous.

Direction artistique: Rakiya The Artist.


 Cabaret d’Art ; à  la rencontre des arts.

15909412_10211749688279760_611035330_oAprès sa création et son interprétation bouleversante dans « Chemin de vie chemin de corps » , Rakiya The Artist est de retour sur les planches pour un travail cette fois moins intimiste certes mais tout aussi passionnant.  La passion en effet,  c’est ce qui rythme la démarche de notre chorégraphe! Rakiya The Artist est active au sein de la santé mentale depuis quelques années, c’est un secteur qui la touche particulièrement:  » Pour moi le regard que la société a sur la santé mentale est une forme d’exclusion, au même titre que l’exclusion culturelle.  » Oui , ça me touche! Cette différence qui fait peur à la plupart des gens , moi elle m’inspire ! »

Pour ce nouveau spectacle, Rakiya The Artist a décidé de mettre en mouvement des œuvres réalisées par des personnes en mal de vivre, de leur donner vie à travers sa lecture et son ressenti face à l’œuvre ainsi que sa rencontre avec l’artiste. Sous forme de « spectacle promenade »,  les spectateurs évolueront à la rencontre des danses ;une forme de transhumance artistique.

75 minutes/4 à 6 danseurs/2 artistes peintres/création mars 2015/ atelier créatif danse et dessin de 60 minutes pour tous.

Direction artistique : Rakiya The Artist


« Il était une fois la danse orientale »

Spectacle acté en quatre tableaux, de l’ère pharaonique aux danseuses de demain. Rakiya The Artist  nous fait voyager dans ce temps où la danse est le maître de cérémonie. Loin des clichés et des idées reçues de cet art ancestral, avec humour et légèreté. A travers ce spectacle on comprend comment la danse orientale est aujourd’hui ce qu’elle est grâce au reste du monde. Ces échanges de richesses ont grandi et renforcé cet art,  issu des rites de fertilité qui est une ode au sacré féminin.

75 minutes/6 à 8 danseurs/2 musiciens/création novembre 2010/atelier d’expression corporelle de 60 minutes pour tous.

Direction artistique : Rakiya The Artist


Spectacle parents/enfants

Soutenir et accompagner les fonctions éducatives et parentales.

La danse acteur du changement, la danse qui nous rapproche. Nous permettre de voir et de ressentir les choses autrement. Voilà le défi de cette aventure. Mettre en danse les problèmes rencontrés entre les enfants et leurs parents, les conflits intergénérationnels, l’envie de liberté des enfants, la surprotection parentale, le regard de l’autre au sein de notre propre famille. Nous aurons aussi l’occasion de nous pencher sur les émotions, les identifier et les reconnaître dans le langage corporel. Désamorcer les conflits et les dédramatiser pour permettre à chacun de grandir. Valoriser le parent et l’enfant, favoriser les moments privilégiés de relation entre l’enfant et son parent. Privilégier des temps d’écoute et de partage, des difficultés rencontrées par les parents face à l’éducation de leur(s) enfant(s). Valoriser et soutenir  les rôles et compétences éducatives des parents.

Si vous souhaitez organiser ce type de projet contactez-nous sur rakiyatheartist@gmail.com


festival_carre_Festival au carré Mons le Manège, 2011

Dans le cadre du thème « temps Arabes « , Rakiya y présente une création « Rencontres « , entre les danses orientales égyptiennes et la musique espagnole, à l’instar du climat politique et du printemps arabe, Rakiya propose  une cohésion par l’art .


Autoproduction/ Maroc 2008, création  » Hommage à Farid el Atrach et Samia Gamal « 

En association avec la maison culturelle de Tiznit. Belgique en novembre 2007. Un spectacle dédié au chanteur Egyptien Farid el Atrach et à son grand amour de l’époque: la danseuse Samia Gamal. L’ histoire de leur vie et de leur amour interdit, à l’âge d’or du cinéma égyptien. Ce projet est né de l’amour familial pour ces artistes et d’une volonté de proposer sur la terre de ces ancêtres de l’art en tant que femme artiste entrepreneuse. Ce projet fût un triomphe social, relationnel et affectif dans la région. Rakiya a gracieusement  donné des stages de danses dans les centres et les écoles de la région.

Autoproduction/Belgique 2007  » Hommage à Farid el Atrach et Samia Gamal «